Assemblée de Dieu de Chambéry
4, rue François CACHOUD,73000 CHAMBERY | 04-79-62-07-50 |
06-21-13-00-34

Bienvenue à

Eglise Evangélique de Chambéry




Dimanche 17 décembre à 15h30 fête de Noël des enfants suivie goûter partagé.

Dimanche 17 décembre à 15h30 fête de Noël des enfants suivie goûter partagé. Merci de préparer gâteaux et boissons

Ce mois-ci [18/12/2017]


  • Samedi 2 décembre repas de Noël des ainés, rendez-vous à l'église à 11 h pour nourrir l'esprit avant le corps.
  • Samedi 9 et 23 décembre évangélisation sur le marché de Chambéry
  • Samedi 16 décembre réunion de sœurs à 14h30 chez Françoise Rotelli
  • Dimanche 17 décembre à 15h30 fête de Noël des enfants suivie goûter partagé. Merci de préparer gâteaux et boissons.
  • Du 25 au 28 décembre le pasteur Jacques Rigler et son épouse seront en vacances. Merci de veiller à ce qu’aucun chrétien, chrétienne ne reste seul pour Noël.
  • Dimanche 31 décembre longue veille à l'église.


Journal de l'église de Chambéry du 01/12/2017


La naissance de Jésus est bien un événement particulier écrit dans la Parole de Dieu.

Même si cette fête a été placée à la date d'une fête païenne en l'honneur du soleil lors du solstice d'hiver et ensuite récupérée par la société de consommation, il s'agit avant tout d'un événement biblique.

C'est donc bien aux chrétiens, ceux qui ont véritablement accepté Jésus comme leur Sauveur et Seigneur, qu'il appartient en priorité de se réjouir mais d'une manière bien différente de celle du monde.

Pour nous, la joie est d'abord dans le cœur, car il nous est né un Sauveur, Jésus, celui qui est venu pour nous délivrer du péché et de la mort.

Ce jour-là, Dieu nous a fait un immense cadeau, et, dès le début, peu de gens en réalisent la valeur et vont jusqu'à refuser ce cadeau : lorsque des hommes ont réclamé la mort de Jésus, c'était une façon de dire à Dieu : « ton cadeau, on te le rend, on n'en veut pas.

»

Mais nous, nous faisons partie de ceux qui disent : « Merci notre Père pour le don de ton Fils Jésus ! »

Ce cadeau, nous l'avons reçu, pris et accepté avec joie et nous en sommes reconnaissants.

Il n'y en aura plus jamais de semblable, rien ne pourra le remplacer.

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné » Esaïe 9 ; 5.

Lorsque cette prophétie, vieille d'environ huit siècles s'est accomplie, personne n'a jugé important d'en inscrire la date de façon officielle pour la retenir.

Ce n'était que la naissance d'un bébé comme tant d'autres.

Et pourtant, Ce bébé n'était pas comme les autres, c'était même le seul à être né ainsi, miraculeusement.

Parfois avec Dieu, les événements les plus extraordinaires peuvent nous sembler ordinaires et nous risquons de passer à côté de quelque chose d'important.

Beaucoup de gens vont fêter la naissance de Jésus, mais celui-ci sera exclu de la fête, c'est paradoxal, mais c'est ainsi.

Alors, le monde a inventé un nouveau concept : « Un Noël laïque », un Noël où Dieu n'a plus sa place du tout.

C'est ainsi que des millions de gens vont fêter un événement auquel ils ne croient pas, tout en se souhaitant le plus sincèrement du monde : « Joyeux Noël ».

Alors tout simplement : « Joyeux Noël » en priorité à ceux qui croient sincèrement.

01/12/2017 —    Journal de l'église de Chambéry